Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...) > À l’école du jardin. Mobilités de formation dans les jardins d’Europe > 16-20 octobre 2018 Granada, Espagne. 3ème mobilité de formation du (...)

16-20 octobre 2018 Granada, Espagne. 3ème mobilité de formation du Partenariat de l’enseignement scolaire Erasmus + Jardin sans frontière, une école pour développer les compétences -clés en Europe.
mardi 30 octobre 2018
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 149.5 ko

La troisième mobilité de formation organisée par les partenaires espagnols se déroule à Granada, Espagne. Les participants sont des professeurs rattachés aux cinq structures partenaires du projet, 10 élèves de 17-18 ans de l’Agrupamento de Escolas Joao de Deus de Faro, Portugal et 2 jeunes adultes de 17-18 ans rattachées à l’association Acquamarina de Trieste, Italie.

Description de l’hébergement et du lieu de rencontre

JPEG - 89.7 ko

Pour mener à bien le programme d’activités, nous avons choisi la résidence universitaire de la Corrala de Santiago, bâtiment historique récemment rénové, situé dans le centre historique de la ville, qui nous a permis d’accueillir les participants (formateurs et étudiants) et de tenir les séances de travail, dans une salle de réunion du même bâtiment. Cette stratégie a été conçue dans le but de faciliter la coexistence et de créer un esprit de groupe tout en nous permettant d’optimiser les délais et de réduire les distances parcourues pour les activités externes.

Séance inaugurale et diffusion de la réunion.
Le programme d’activités avait été annoncé aux médias à l’avance par l’intermédiaire du service de presse de l’université de Grenade qui couvrait la cérémonie d’ouverture et, au cours de la période de la réunion, proposait l’actualité sur la couverture de son site Web. Les informations ont également été transférées au service de presse du conseil municipal de Grenade et au Science Park, qui ont fourni des informations sur leurs pages Web respectives.
La séance inaugurale de la réunion a été présidée par le vice-chancelier de l’Université, D. Víctor Medina Flórez, lors de la séance de travail tenue à Carmen de los Mártires, M. José Vallejo Prieto, directeur général de la culture de la ville de Grenade et, lors de la session tenue au parc scientifique, Mme Guadalupe de la Rubia Sánchez et Mme Isabel López Santos responsables du département de l’éducation du parc scientifique.

Exposition
Pendant les journées consacrées à la mobilité, s’est tenue une exposition organisée à la Résidence universitaire de la Corrala de Santi ago une exposition d’œuvres artistiques (dessins et céramiques) liées aux activités menées dans le cadre du projet et réalisées par les étudiants de l’IES Escultor Sánchez Mesa Otura (Grenade) qui ont intensément collaboré à notre projet. L’exposition coordonnée par les professeurs Mme Carmen Casas Úbeda et Mme María Silvia Cañete Romero a reçu la visite de plus de 100 personnes.

Conception du programme de travail.
Le programme de travail a été conçu en combinant des séances préparatoires dans la salle de réunion de la Corrala de Santiago, des travaux sur le terrain dans divers jardins de l’Alhambra et ses environs, des visites au parc scientifique et des séances de travail expérimentales en laboratoire, dans le département de Botanique de la Faculté de Pharmacie de l’université de Grenade.
Nous voulions tirer parti de la valeur didactique des jardins de l’Alhambra, probablement l’une des meilleures collections de jardins au monde, qui, dans un petit espace, recouvre une arche temporaire qui couvre du Moyen Âge jusqu’à nos jours avec d’excellents exemples des périodes maniériste, romantique, régionaliste, avant-gardiste et actuel qui permettent de connaître les différences esthétiques et botaniques caractéristiques de chaque époque et d’apprendre à lire les survivances et les transformations de ces espaces au fil du temps.

Résumé des activités réalisées
En raison du mauvais temps que nous avons eu pendant la semaine de travail, nous avons été obligés de réajuster l’ordre du programme initial en fonction des prévisions météorologiques, même si, heureusement, cela n’a entraîné la perte d’aucune des activités de formation planifiées.

16 octobre 2018
Après l’inauguration officielle par les autorités académiques, la première séance de travail du matin a été consacrée
-  à la présentation des expériences d’enseignement liées au projet mené à l’IES Escultor Sánchez Mesa par les professeurs Carmen Casas beda et Silvia Cañete Romero, dont les œuvres proviennent de l’exposition susmentionnée.
-  à la présentation de la professeure Aline Rutily de l’application « Carnet virtuel de jardin ».

PNG - 1 Mo

Nous nous sommes ensuite rendus au jardin de la fondation Rodríguez-Acosta, un jardin à la pointe de la culture labellisé « D’intérêt culturel », situé sur la colline de l’Alhambra, où nous avons effectué une visite-découverte animée par les professeurs José Tito Rojo et Manuel Casares Porcel. Nous avons expérimenté avec les étudiants et les enseignants certaines clés relatives à l’interprétation des structures du jardin et au comportement biologique des plantes.
La session de l’après-midi consistait en une série d’ateliers dans le Parc scientifique de Granada, où la responsable du département de l’éducation et des activités, Mme Guadalupe de la Rubia Sánchez, a fait expérimenter les possibilités éducatives développées par le parc, à travers ses installations, notamment le Biodomo, le Mariposario et les jardins didactiques extérieurs.

17 octobre 2018
La journée était consacrée aux travaux sur le terrain dans les jardins.

Le matin, nous nous sommes rendus à l’Alhambra, où nous avons été reçus par le responsable du service des jardins et des forêts du conseil de surveillance de l’Alhambra et du Generalife. Les professeurs Manuel Casares Porcel et José Tito Rojo ont ensuite abordé les principaux aspects de l’intérêt botanique, paysager et historique des jardins du complexe. En fin de matinée, l’exercice pratique "El Jardín y el Tiempo" a eu lieu au Patio de la Acequia del Generalife, l’un des plus anciens jardins, pour lesquels nous avons été autorisés à accéder à un espace privé. L’exercice, qui reproduit l’une des techniques utilisées dans l’étude historique des jardins, a consisté à reconstituer l’enchaînement des transformations intervenues dans le jardin à partir d’une série d’images imprimées au format A3 sur un période qui s’étend depuis le début du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Ces documents ont été distribués de manière “désordonnée” à chaque groupe de participants. L’objectif est d’encourager l’élève
- à percevoir les transformations des jardins dues aux modes, aux conditions environnementales et à la croissance des plantes,
- à comprendre que, contrairement à d’autres manifestations artistiques, les jardins sont des éléments mutables.

La session de l’après-midi s’est déroulée au Carmen de los Mártires, un jardin historique de 7 hectares, labellisé “ D’intérêt culturel” et propriété de la ville de Grenade. Au cours de la séance de travail, M. José Vallejo Prieto, directeur général de la culture de la ville de Grenade, s’est joint à nous.
Les travaux sur le terrain ont consisté à utiliser le « Guide interactif des arbres, arbustes et plantes grimpantes de Carmen de los Mártires (Grenade) », un outil en ligne développé spécifiquement pour le projet Jardin sans frontière par les professeurs Pierluigi Nimis de l’Université de Trieste, et Manuel Casares Porcel et José Tito Rojo de l’Université de Grenade. L’outil, ouvert au public, est disponible dans le cadre de l’application gratuite “Key to Nature” ; il peut être utilisé comme un moyen d’identification en ligne qui permet même une formation botanique suffisante, grâce à la disponibilité de centaines d’images. Il s’agit d’identifier selon la même méthodologie que celle couramment utilisée dans la recherche botanique sur les arbres, les arbustes et les plantes grimpantes présents dans le jardin. L’objectif pour lequel l’outil a été développé est double puisqu’il permet à l’utilisateur
- de se familiariser avec la structure des plantes et la terminologie botanique à partir des images
- d’identifier par leur nom scientifique l’espèce du lieu.
Au cours de la visite, nous avons distribué aux élèves et aux enseignants un matériel de collecte d’échantillons d’eau des fontaines du jardin pour le lendemain préparatoire à l’activité de laboratoire consistant en une étude microscopique du vivant dans une goutte d’eau.

18 octobre 2018
La journée a été consacrée aux activités de laboratoire qui se sont déroulés au département de Botanique de la faculté de Pharmacie.

JPEG - 94.3 ko

Le matin l’activité a été préparée par les membres du Jardin botanique de Padoue, à travers une présentation de la professeure Mariacristina Villani et du professeur Manuel Casares sur “La vie dans une goutte d’eau” qui a pour objectif de découvrir la diversité biologique de la flore des sources d’eau douce et des cours d’eau. Les participants ont observé les différentes formes de vie trouvées dans les échantillons d’eau recueillis lors de la visite de la veille au “Carmen de los Mártires”.

L’après-midi, deux activités proposées par l’équipe de l’association Acquamarina deTrieste ont été développées. La première était une présentation du professeur Alessandro Logar de l’Université de Trieste sur le rôle des mathématiques, de la géométrie et des fractales dans la gestion des structures des plantes.

JPEG - 60.7 ko

Annamaria Castellan a ensuite conduit un atelier de photographie dans lequel des techniques de contact photographique ont été expérimentées pour reproduire des formes végétales.

19 octobre 2018
Les professeurs José Tito et Manuel Casares ont présenté le Jardin Botanique de l’université de Grenade. Un atelier consacré à la production de textes et d’images pour construire un “Carnet de jardín”, a ensuite été développé par les jeunes et les professeurs, conduits dans le jardín, par la professeure Aline Rutily.

JPEG - 141.1 ko

L’après-midi a été consacré à l’approche du centre historique de la ville de Grenade.

20 octobre 2019
Au cours de la séance du matin, le bilan de la mobilité a été réalisé dans la salle de réunion de la Corrala de Santiago, avec une participation très active d’enseignants et d’étudiants, échangeant leurs expériences et évaluant les contenus et les méthodologies expérimentés.
Dans l’après-midi, la cérémonie de clôture de la mobilité s’est déroulée dans les jardins du Carmen de la Victoria.

José Tito Rojo, conservateur du Jardin botanique de l’université de Granada
Manuel Casares Porcel, directeur du Jardin botanique de l’université de Granada

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)