Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...)

Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en Europe

Le projet de partenariat stratégique Erasmus + n° 2017-1-FR01-KA201-037520 intitulé Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en Europe réunit plusieurs organismes européens différemment impliqués dans l’enseignement scolaire et dans la formation de leurs formateurs.

Le projet s’appuie sur une volonté commune de :

1) concevoir, mettre en œuvre, expérimenter des stratégies efficaces pour l’amélioration des compétences-clés en direction de groupes cibles spécifiques de scolaires :
- l’esquisse d’un « jardin virtuel sans frontière » comme terrain transculturel commun d’expériences et vecteur pour le développement des compétences –clés, pour motiver les apprentissages et permettre de remédier aux lacunes dans les domaines des sciences dans un contexte environnemental et culturel, mais aussi de la communication orale et écrite, des mathématiques, de l’apprentissage de l’outil informatique, et de celui de la culture humaniste.
- l’ approche trans-sectorielle : elle a pour dominante l’éducation des scolaires, mais les retombées de ce projet permettent de remédier aux lacunes en matière d’acquisition des compétences de base dans l’éducation des jeunes sans emploi. Elle cible donc différents publics, permettant le transfert et la validation, dans les structures partenaires du projet, des "meilleures pratiques", grâce à la transculturalité des méthodes pédagogiques et à la transversalité des apprentissages. Le but est également de cibler le grand public, en impliquant un large éventail de partenaires différents pour mettre en œuvre, diffuser, mettre en réseau ces outils et bonnes pratiques.

2) mutualiser, partager ces expériences entre professeurs et éducateurs de manière à créer et valider des outils , en particulier pour gérer des groupes diversifiés d’apprenants, et pour atteindre les plus défavorisés d’entre eux.

À travers la coopération européenne, les formateurs apprennent à échanger, partager, mutualiser, réinventer un champ transculturel comme celui du jardin européen, favorable à la cohésion sociale et au dialogue transculturel. L’impact escompté sur leurs apprenants est de :
- développer des compétences-clés – et des connaissances-,
- favoriser la créativité, la confiance en soi, le désir d’apprendre, la curiosité intellectuelle, l’ouverture à la diversité culturelle, la conscience des richesses et des diversités du patrimoine culturel européen des jardins
- créer une motivation accrue pour la culture d’autres pays. À partir de cette coopération, les structures partenaires développent de nouvelles stratégies pédagogiques et des outils nouveaux, pour enrichir leurs offres de formation et planifier de futures opportunités de modules pédagogiques, en particulier dans un contexte européen.