Pays partenaires :

accueil site > Fiches pédagogiques > Fiches pédagogiques > Lycée > Les points d’eau dans les jardins : Passé/présent.

Les points d’eau dans les jardins : Passé/présent.
dimanche 22 juin 2008
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG PROJET

Structurer l’histoire de l’évolution des jardins à travers la composante de l’eau.

OBJECTIFS

Analyser l’élément de composition de l’eau sur des plans de jardins en fonction de la place qu’il occupe (proportions, axes, distribution, …).

COMPÉTENCES

- Savoir lire un plan de jardin.
- Utiliser le vocabulaire adéquat et structurer les courants artistiques.

MATÉRIEL

- Diapositives et rétroprojecteur.
- Des documents iconographiques sur les points d’eau dans les jardins.
- Vue des jardins la villa d’Este à Tivoli, conçus par Pirro Ligorio entre 1560 et 1572.
- Vue des jardins du château de Fontainebleau.
- Vue des jardins du château Versailles.
- Vue des jardins contemporains de Jean Noël Capart et d’Herman Claes.

ŒUVRES LIÉES

- Guillaume de Lorris et Jean de Meun, Le Roman de la Rose : Le verger de Déduit Maître des livres de prières d’environ 1500, Bruges, vers 1490-1500 , peinture sur parchemin, 39,4 x 29,2 cm.
- Les Jardins de Versailles France.
- Le Jardin médiéval de Perugia Italie.
- La Villa d’Este à Tivoli Italie.

DÉROULEMENT

Des diapositives de différents jardins sont projetées (plan, vue générale et détails sur les points d’eau). Les élèves induisent les caractéristiques des jardins et l’importance relative de l’eau : sa distribution, la superficie qu’elle occupe, la manière dont sont agencés les points d’eau, les lignes, les décorations… Les différents jardins passés en revue sont des jardins médiévaux (sur base d’enluminures), la villa d’Este à Tivoli qui incarne les principes de la renaissance italienne, Fontainebleau qui est caractéristique de la renaissance française, Versailles pour les jardins baroques et pour les jardins contemporains, des réalisations de deux architectes de jardins belges, Jean Noël Capart et Herman Claes.

Exemple des caractéristiques soulignées dans le cas de Versailles : l’eau occupe une superficie énorme ; monumentalité, théâtralité ; bassins rectilignes sur les axes ; le jardin est un véhicule de propagande ; rôle important de la sculpture ; les jeux d’eau deviennent féeriques…

Des comparaisons entre les jardins sont effectuées afin de saisir les différentes conceptions de jardins au fil de l’histoire.

JPEG

PROLONGEMENTS

Etant donné que cet exercice se situe dans un cadre scolaire plus traditionnel, il serait intéressant de profiter de l’évolution de l’art du jardin pour s’attarder sur une évolution stylistique de la sculpture, de plein air notamment, de la Renaissance au 20e siècle.

Il faudra s’arrêter sur les grands sculpteurs qui ont contribué à enrichir les jardins privés et les espaces publics. Une liaison avec l’art de l’urbanisme serait également bienvenue.

EVALUATION

- En guise de récapitulation, repasser quelques diapositives et faire trouver aux élèves de quelle époque date le jardin en question, sur base des critères qu’ils auront trouvés et notés avant.
- En conclusion de la leçon, faire comprendre que les jardins sont le reflet des tendances artistiques de leur temps.


Caroline HEERING, étudiante en histoire de l’art – Université Catholique de Louvain Belgique

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)