Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...) > Fiches pédagogiques > 34 - Tapis-Jardin : du carré de jardin au tapis volant

34 - Tapis-Jardin : du carré de jardin au tapis volant
lundi 17 juin 2019
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 43.4 ko

PROJET
Utiliser des prises de vues dans le jardin pour motiver l’apprentissage des compétences clés et transversales des apprenants en difficulté scolaire, à partir d’une proposition artistique : "Planter chacun un carré de jardin …en tissu".

PUBLIC
Cette piste de travail a été expérimentée avec des professeurs européens, dans le cadre de formations "entre pairs".
- Elle a également fait l’objet d’une exploitation auprès de différents publics : élèves des écoles, collège et lycées, adultes.

COMPETENCES CLÉS
- Communication dans la langue maternelle.
- Sensibilité́ et expression culturelle.
- Compétences sociales et civiques.

OBJECTIFS
Enrichir le lexique lié au double champ sémantique du jardin et du textile.
Enrichir le répertoire de techniques liées au textile. S’approprier le textile comme support, matériau et outil d’expression. Découvrir des œuvres d’artistes qui travaillent avec le textile.
Communiquer avec les autres, oser prendre la parole, débattre, justifier ses choix.

JARDIN EXPLORE
Le " Jardin des Arts" à Saint-Germain-en-Laye, un jardin éphémère élaboré dans le cadre du projet "Jardin sans frontière" par les jeunes de la Mission locale et les lycéens du Lycée Horticole et agricole de la Ville.

JPEG - 352.3 ko

Le Tapis-Jardin d’ Aline Rutily , plasticienne : une oeuvre collective "in process" à partager. Dans l’installation ci-dessus, le tapis s’articule avec le végétal du jardin qui s’infiltre dans les pièces tissées et traverse l’œuvre, comme la navette sur la trame, échangeant avec le textile une même corporalité. Aline Rutily






MATÉRIEL
- Des appareils photographiques
- Des carnets, des crayons
- Des bandes de textile, même usagées, regroupées en "pelotes" par couleur
- Des supports de carton ou de grillage de mêmes dimensions (30x30 cm)

DÉROULEMENT
1. Au préalable, explorer le jardin avec des cadres et des miroirs carrés, mettre des mots sur ses perceptions. Prendre conscience des analogies lexicales entre textile et végétal, par exemple dans les mots pour qualifier les feuilles et fleurs : soyeux, cotonneux, ouaté, velouté, laineux… Écrire, photographier les détails observés dans le jardin.
2. Réunir les photographies carrées. Chacun communique ses choix, ce qu’il a regardé particulièrement dans le jardin. Cet exercice a pour but de prendre conscience que chaque choix , chaque image, chaque texte est intéressant et valorisant, sans hiérarchie. Cette absence de hiérarchie s’incarne dans la même surface accordée à chaque point de vue sur le jardin : un carré de 30x30 cm.
3. Transposer la photographie en "carré de textile"
- Tailler un support de 30x30 cm. Il est possible d’utiliser du grillage souple ou de réaliser ce support en « crochetant » des bandes de tissu épais.

JPEG - 171 ko

- 4. Réunir des bandes de textile aux couleurs de sa photographi.

JPEG - 114.1 ko
JPEG - 120.5 ko
JPEG - 130.6 ko

- 5. Expérimenter différentes techniques : guipure, nœuds, crochet, découpages, plis, fronces, utilisation de peinture. L’expérimentation porte également sur les effets produits selon la texture et l’épaisseur des fibres utilisées.

JPEG - 169.2 ko

- 6. Réaliser collectivement, avec l’ensemble des carrés, un grand tapis juxtaposant l’ensemble des points de vue sur le jardin.

JPEG - 648.5 ko
JPEG - 518.8 ko
JPEG - 664.8 ko

A Saint-Germain-en-Laye, la classe des élèves de Cours Préparatoire (6-7 ans) de Sylvie Tournier, Directrice de l’École élémentaire Giraud Teulon, a bénéficié de l’intervention de la chorégraphe Sylvie Daussin et des musiciens percussionnistes Augustin Thibault, Theo Bouvron, Mateo Tretout.
Ces jeunes élèves se sont emparés de leurs propres carrés de textiles et de ceux des autres pour créer différentes "phrases gestuelles" associant expression corporelle avec musique et matières colorées incarnant les différents points de vue sur le jardin.

JPEG - 375.6 ko
JPEG - 372.4 ko
JPEG - 440.4 ko

Ils ont ensuite composé un court "texte gestuel" qu’ils ont mémorisé, comme une poésie, et répété pour le produire devant le public des autres élèves, sur la petite scène du parvis du Théâtre Alexandre Dumas.

JPEG - 449.2 ko
JPEG - 483.7 ko
JPEG - 626.1 ko

Cette performance aux couleurs du Jardin sans frontière qui s’arboraient également sur leur costume -le logo du projet-, s’est terminée au son de l’"Hymne à la Joie" devenu, lui aussi, "sans frontière".

JPEG - 419.3 ko

La performance des enfants a ainsi offert au regard une belle métaphore visuelle : chacun "plante" son "carré" dans l’infini " Jardin sans frontière " que nous "tissons" ensemble, au fil de nos rencontres et qui grandit avec elles.
Voir la performance dans un clip vidéo réalisé par Sylvie Tournier, directrice de l’École Élémentaire Giraud Teulon.

PROLONGEMENTS
Faire participer des écoles européennes à ce Tapis-Volant sans frontière.
Le Tapis a été installé pour la première fois en Roumanie, il comportait 53 carrés. Voir la première installation du Tapis végétal transculturel au Centre George Apostu, Bacau
Ce work in process voyage, tel un "Tapis Volant", pour se poser en France à Cahors et à Versailles au Potager du Roi, en Italie, à San Quirico d’Orcia, à Parma, à Bologna, à Budrio, au Portugal, à Faro, en Belgique à Bruxelles sur le sol de l’Hôtel de ville.
Son dernier voyage date du mois de juin 2019, à Saint-Germain-en-Laye. Ce Tapis volant qui compte plusieurs centaines de carrés, a fait l’objet d’une performance au Jardin des Arts, lors du Mois des Rendez-vous aux Jardins.

ÉVALUATION
Elle porte sur la capacité de l’élève à

Maîtriser sa langue maternelle, communiquer oralement et par écrit :
- communiquer, justifier ses choix dans les prises de vues au jardin,
- se motiver pour écrire, en respectant les règles orthographiques,
- enrichir son lexique et savoir le mobiliser.

Développer sa sensibilité́, sa culture et ses capacités expressives :
- enrichir son répertoire de techniques liées à l’utilisation du textile,
- le réutiliser, accroître ses connaissances dans le domaine des œuvres d’art utilisant le textile.

Développer ses compétences sociales et civiques
- communiquer son projet,
- oser prendre la parole, débattre, écouter l’autre,
- se motiver pour entretenir une correspondance.

Auteur Aline Rutily, essayiste et artiste plasticienne Association Paysage et Patrimoine sans frontière, Saint-Germain-en-Laye, France

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)