Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...) > Fiches pédagogiques > 22 - Herbier virtuel

22 - Herbier virtuel
lundi 20 mai 2019
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 43.4 ko

PROJET
Réaliser un herbier à partir de textes et d’une collection d’images de plantes représentées par la photographie, le dessin, la peinture, le collage…
Apprendre à mettre cet herbier en ligne.

PUBLIC
- Cette piste de travail a été expérimentée et rédigée dans l’Orto Botanico de Padova (Italie) avec des professeurs européens, dans le cadre d’une formation "entre pairs", du 14 au 18 mai 2019.
- Cet outil pédagogique en ligne sur le site web du projet www.paysage-patrimoine.eu, conçu par Aline Rutily pour développer, en milieu scolaire, les compétences numériques des élèves fragiles, a été exploité auprès de professeurs et élèves, de l’école maternelle au collège, dans l’agglomération de communes Saint-germain Boucles-de-Seine.

COMPETENCES CLÉS
- Communication dans la langue maternelle
- Sensibilité́ et expression culturelles
- Compétences numériques
- Compétences sociales
- Compétences scientifiques

OBJECTIFS
- Expérimenter et apprendre à connaître l’herbier, son histoire, ses pratiques transdisciplinaires
- Détourner les aspects formels de l’herbier classique pour essayer d’en pénétrer les secrets intimes, par ce que la nature propose de plus fantasmatique
- Apprendre à maîtriser l’outil informatique, en lui donnant du sens, à travers des pratiques créatives de l’image et du texte.

JARDINS EXPLORES
- Jardins de Saint-Germain-en-Laye, de Valrouflé (Lot), de Périgueux (Dordogne) (antenne de l’association Paysage et patrimoine sans frontière.

MATERIEL
- Collections - Ordinateurs
- Vidéoprojecteur

DÉROULEMENT
1 Communiquer autour de la notion d’herbier.
-  Restituer oralement sa compréhension de la notion d’herbier, de ses objectifs passés et présents

JPEG - 366.6 ko
JPEG - 422.3 ko
JPEG - 330.2 ko

Évoquer quelques étapes de la longue histoire des herbiers, depuis le Tebtynis égyptien sur papyrus, l’Historia plantarum du philosophe grec Théophraste, le Codex du médecin et pharmacologue Dioscoride, jusqu’aux herbiers contemporains. Les plus anciennes collections de plantes de l’Antiquité, figurées ou écrites, montrent que l’herbier est au carrefour de nombreuses sciences comme la médecine, la pharmacologie, la botanique, la papyrologie et aujourd’hui l’informatique, mais également l’histoire, la philosophie, la littérature, les arts, pour ne citer que ces domaines de la connaissance et de la pensée.
L’herbier est un territoire pour l’imaginaire d’écrivains comme Johann Wolfgang von Goethe, de Jean-Jacques Rousseau, de Colette ou de plasticiens comme le Land artiste Richard Long ou Maurizio Nanucci de l’Arte Povera.

PNG - 811.3 ko

-  Restituer oralement sa compréhension de l’herbier virtuel.
L’Herbier virtuel est un logiciel en ligne sur le site web du projet. Il est d’abord composé de deux sous-rubriques
« Arts »
« Sciences ». Nous avons également créé deux nouvelles sous-rubriques en lien avec nos projets, en particulier « Herbiers sans frontière »
L’ « herbier virtuel scientifique  »est une collection de photographies de plantes qui a pour objet de répertorier le réel par leur reconnaissance et classification.
L’ «  herbier virtuel artistique » est également une collection de photographies de plantes, mais l’objet est différent : il s’agit davantage de collections d’objets rares ou étranges provenant de la nature, comme les cabinets de curiosité des XVIe et XVIIe siècles. L’ « herbier virtuel artistique » est raconteur d’histoires, de poèmes, de mythes et d’imaginaires.
Ce grand herbier écrit dans toutes les langues du monde confronte à l’infini les langages -y compris le latin- de ces différentes collections de plantes et méthodes de réalisation. Chacune de ces collections devient l’un des fascicules d’un Grand Herbier Virtuel, où s’articulent le scientifique et l’artistique, illustrant l’infinité des rapports du langage et du végétal, du discours et de l’expérience, du mythe et du réel.

2 Construire l’herbier virtuel Qu’il soit « artistique » ou « scientifique », l’herbier virtuel se définit par
- un court texte individuel ou collectif, rédigé en parallèle avec la constitution de
- 10 illustrations (photographies de plantes séchées et collées, clichés de végétal, dessins, peintures) qu’il faut commencer par préparer.

3 Proposer son herbier en ligne
La mise en ligne s’effectue en se connectant au site web et en suivant les indications précisées Cf.Instructions et procédures pour créer un herbier

Parmi les nombreux herbiers virtuels en lien avec le projet « Jardin sans frontière », citons, en France,
- Herbier Installations végétales
- Herbier tissé
- Herbier calligraphié sur des feuilles d’arbres
- Herbier-Bestiaire feuillu
- Herbier dans un Médicis
- Flore de pierre

PROLONGEMENTS
Mettre en place une correspondance d’Échanges d’Herbiers, entre apprenants qui écrivent dans leur langue maternelle, illustrant leurs parcours dans différents jardins du monde.

EVALUATION
Elle se mesure à la capacité de l’élève à

- Communiquer dans sa langue maternelle : restituer oralement et par écrit sa compréhension de la notion d’herbier et d’herbier virtuel, rédiger un texte en respectant les règles orthographiques

- Développer sa sensibilité et son expression culturelle : construire son "herbier artistique" en utilisant toutes ses ressources créatives à travers la photographie, la peinture, le dessin, le tissage, l’installation, le graphisme, le collage … le réutiliser, devenir amateur d’herbiers, sources d’inspiration pour de nombreux auteurs et artistes.

- Développer ses compétences sociales : dialoguer avec les autres, communiquer pour construire un herbier collectif, pour échanger avec des correspondants, avec d’autres internautes

- Développer ses compétences numériques : maîtriser l’outil informatique « Herbiers » en ligne, lui donner du sens, à travers des pratiques créatives valorisantes, réutiliser le dispositif

- Développer ses compétences scientifiques : étendre sa culture dans le domaine de l’histoire des sciences, se motiver pour construire des pages d’herbier, enrichir son lexique spécifique à l’herbier

Auteur Aline Rutily essayiste, plasticienne, formateur au paysage et au jardin Association Paysage et Patrimoine sans frontière, Saint-Germain-en-Laye, France

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)