Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...) > Fiches pédagogiques > 10 - Petite fabrique de littérature au jardin 2. Haïkus et Centons

10 - Petite fabrique de littérature au jardin 2. Haïkus et Centons
jeudi 6 septembre 2018
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 43.4 ko

PROJET
Travailler la maîtrise de la langue à partir d’une palette personnelle de mots élaborée en explorant le végétal dans le jardin.
Haïku : allier ces mots simples au genre poétique du haïku, court poème né au Japon au XVIIe siècle.
Centon : écrire selon les règles de ce jeu littéraire déjà très apprécié au XVIIIe siècle dans les Salons, en partant de « morceaux choisis » dans la littérature et les arts visuels.

Notre « Petite fabrique de littérature » se fonde sur les travaux de l’OULIPO, acronyme d’« Ouvroir de LIttérature POtentielle ». C’était le projet d’une association internationale de passionnés de littérature fondée en 1960 par l’écrivain Raymond Queneau et le mathématicien François Le Lionnais, à laquelle se sont joints de nombreux artistes comme Italo Calvino ou Georges Pérec.

PUBLIC
Ces pistes de travail ont été expérimentées et rédigées dans les Jardins de Versailles et de Saint-Germain-en-Laye ( Yvelines, France) avec des professeurs européens, dans le cadre d’une formation "entre pairs" qui s’est déroulée du 04 au 08 juin 2018, dans le but de se former à développer les compétences clés de leurs apprenants.
Ces outils pédagogiques ont également fait l’objet d’une exploitation auprès de différents publics :
- Jeunes apprenants de 15-18 ans en échec scolaire, participant à une mobilité d’apprentissage dans le Jardin Botanique de Granada (Espagne),
- Jeunes adultes de 18-25 ans de la Mission Locale de Saint-Germain-en-Laye sans profession, ayant besoin d’améliorer leurs qualifications et leurs compétences-clés, pour leur future insertion professionnelle
- Élèves des écoles élémentaires et collège de la communauté de communes Saint-Germain Boucle de Seine, France

COMPETENCES CLÉS
- Communication dans la langue maternelle
- Sensibilité́ et expression culturelles
- Compétences liées à la formation de la personne

OBJECTIFS
- Découvrir et expérimenter des techniques motivantes d’écriture créative, simples et fécondes,
- Développer les capacités à s’exprimer à travers un enrichissement culturel et l’acquisition d’un répertoire technique dans le domaine de l’écriture plastique et verbale
- Mettre en œuvre des situations de communication susceptibles de redonner confiance en soi, de libérer la parole

JARDINS EXPLORES
- Petit Parc du Château de Versailles, France
- Parc du Château de Saint-Germain-en-Laye,
- Jardin Botanique de Granada, Espagne

MATERIEL
Matériel d’écriture : carnet, crayons
Pour les haïkus : feuilles et fleurs parfumés
Pour les centons : Photocopies d’un choix de textes et d’œuvres d’artistes sur le thème du jardins, carnet, ciseaux, colle, pastels.

DÉROULEMENT
Exploration sensorielle
Dans le jardin, choisir un lieu, des fleurs, un arbre qui lui parle le plus : aller vers eux, toucher, sentir sont des actes qui permettent de se les approprier.

JPEG - 552.6 ko

1 HAÏKUS
Écriture de mots
- Le végétal entre ses mains, l’apprenant note sur une feuille les 5 mots clés qui lui viennent à l’esprit, d’abord dans le domaine de la vue (le sens qui vient le plus facilement), puis du toucher. Il finit par 5 mots clés liés au sens olfactif.
- Ensuite il note sur cette même feuille des verbes à l’infinitif, avec une même dominante de sons [m], [n], [l] … des sonorités douces. On demandera au préalable au groupe quelles consonnes sont « douces » à leurs oreilles et lesquelles sont « dures ». - Un petit débat oral pourra s’ensuivre si les apprenants ne sont pas en accord avec le ressenti des autres. Le formateur pourra alors servir de guide.
- Il y aura donc une alternance constante entre démarche individuelle et reprise en groupe afin de percevoir l’avancée des autres. On comprendra aussi que chacun peut proposer une réponse, aucune n’étant « mauvaise ».
Écriture de l’haïku
- Une fois cette « banque de données de mots » établie, on propose d’écrire un court texte. Le haïku, présenté ici comme simple et lié aux sensations, ne sera pas un obstacle pour l’adulte en situation langagière fragile.
- Une production de 20 / 30 minutes individuelle est attendue avant de faire un retour en groupe grâce à la lecture. Cette mise en commun montrera alors à l’adulte la richesse insoupçonnée qu’il porte en lui. La création finale vise à lui redonner confiance, à renouer avec les mots et la poésie.

2 CENTONS
Présenter le centon et sa règle du jeu : choisir des extraits de poésie ou de littérature et les assembler pour former un texte différent. Le terme est d’origine latine (cento) et désigne, à l’origine, un tissu fait de morceaux « rapiécés ».

JPEG - 357.3 ko

Centon verbal
- Prélever, dans plusieurs textes, des « morceaux choisis ». Les assembler par « collage ». Veiller aux accords et ajouter les mots de liaison. Recopier les phrases pour composer un texte personnel.
Centon plastique
Partir d’un choix d’œuvres à confronter, en particulier sur les questions de l’interprétation du jardin et des procédés techniques.

JPEG - 304.2 ko
JPEG - 446.6 ko
JPEG - 542.5 ko
JPEG - 436.5 ko
JPEG - 390.9 ko
JPEG - 319.6 ko

Sur le modèle du centon verbal, découper des « morceaux choisis » d’images à assembler et à coller sur un support pour créer une œuvre originale.

PROLONGEMENTS
- Élaborer un recueil poétique autour de l’ haïku. Proposer une prise de photo du végétal, voire même un dessin ou une peinture (sur la base du volontariat).
- Écrire des haïkus sur des feuilles d’automne préalablement séchées. Prévoir une performance dans le jardin pour disperser l’ensemble des « manuscrits végétaux ». Réaliser un « Herbier d’haïkus calligraphiés sur des feuilles d’automne »
Voir l’herbier réalisé par les élèves du collège Marcel Roby à Saint-Germain-en-Laye
Voir les centons réalisés par les professeurs dans les jardins de Saint-Germain-en-Laye et de Versailles
Voir les centons réalisés par les élèves de l’École élémentaire André Bonnenfant à Saint-Germain-en-Laye

ÉVALUATION
L’évaluation se mesure à la capacité du public à
- Maîtriser sa langue maternelle orale et écrite : restituer oralement et par écrit le champ lexical découvert relatif au jardin, construire les haïkus et les centons en respectant les règles syntaxiques, réutiliser ces procédés d’écriture littéraire dans d’autres situations.
- Développer sa sensibilité et son expression culturelle : acquérir quelques clés pour la "lecture" d’œuvres d’art, du point de vue des techniques utilisées, accroître son intérêt pour les artistes abordés et leurs œuvres.
- Développer ses compétences sociales et humaines : dialoguer avec les autres, débattre, se redonner confiance.


Auteurs
Alexandra Koszelyk, professeur de collège, écrivain et formateur en lettres
Aline Rutily, essayiste, artiste plasticienne et formateur en Arts plastiques Association Paysage et patrimoine sans frontière, Saint-Germain-en-Laye, France

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)