Pays partenaires :

accueil site > Fiches pédagogiques > Fiches pédagogiques > Adultes > Installer un labyrinthe

Installer un labyrinthe
vendredi 20 juin 2008
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG PROJET

Élaborer un cahier des charges pour définir les différentes étapes de la réalisation d’un labyrinthe végétal.

OBJECTIFS

- Utiliser différentes images de labyrinthe pour nourrir un projet culturel et artistique
- Élaborer les différentes étapes de ce projet
- Exécuter les différentes phases du projet

COMPÉTENCES

- Participer à un échange collectif en acceptant d’écouter autrui ;.
- Réaliser un assemblage d’objets, construire une maquette.
- Décrire, comparer et classer les perceptions élémentaires visuelles.
- S’organiser dans un projet.

MATÉRIEL

- Cordes de 1 m
- Papier crayon
- Éléments de jeux de construction-ex : Kapla-
- Pâte à modeler
- Carton
- Poteaux en bois fixés sur un socle (seau avec du plâtre)
- Rouleaux de papier kraft d’1m de hauteur
- Images de labyrinthes ; plans, mosaïque de pavement, jardins …
- Textes racontant la légende de Thésée et du Minotaure.

OEUVRES LIÉES

Les jardins de Versailles JPEG

DÉROULEMENT

1) L’enseignant raconte la légende de « Thésée et le Minotaure » aux élèves. Ensuite il propose aux enfants de réaliser le labyrinthe dans lequel vivait le Minotaure. Ce labyrinthe fait l’objet d’une exposition - Musée Véra à Saint-Germain-en-Laye mai- juin 2001- dans un cadre de partenariat avec les écoles de la ville.
Construire le cahier des charges. Pour cela, les enfants sont réunis en groupes qui expriment leurs idées. Les propositions sont les suivantes : Le labyrinthe occupera toute une salle. Il sera constitué de panneaux jalonnant un chemin qu’empruntera le public, jusqu’au centre occupé par le Minotaure. Tous les panneaux seront constitués d’œuvres sur le thème du végétal. La couleur dominante de l’œuvre sera le vert, couleur du jardin, du végétal.

JPEG

2) Réalisation de la maquette
La classe des plus grands réalise la maquette du labyrinthe, la présente aux autres élèves. Réaliser la maquette dans la salle de motricité avec du papier kraft afin de vérifier la circulation du public. Ce travail préalable permet de prévoir le nombre de panneaux à réaliser pour chaque classe.

3) Réalisation du Minotaure : construire une sculpture monumentale en grillage ; recouvrir cette armature de différents matériaux : bandes plâtrées, tissus, papiers, etc.
Installer cette sculpture au cœur du « Labyrinthe ».

4) Programmer le calendrier des activités à réaliser :
- Aller voir la salle d’exposition et la mesurer (pour les plus petits, avec des cordes, des bâtons, etc.).
- Jouer avec des plans de labyrinthes où il faut essayer de retrouver son chemin, en dessiner les plans, se documenter sur les labyrinthes, s’entraîner à en raconter la légende
- Construire des labyrinthes avec des éléments de jeu de construction (Kappla).
La pièce est représentée par une plaque de pâte à modeler réalisée par l’enseignant au 1/100ème. L’enseignant propose des carrés en carton de 10cm² (1/100 de la taille réelle) à planter dans la pâte à modeler. Les élèves sont invités à reproduire le plan choisi en volume pour créer la maquette. Ils insèrent des personnages Playmobil pour se représenter dans le labyrinthe.
- Confronter ces différentes constructions, sélectionner collectivement l’une d’entre elles ; décider de travailler à des labyrinthes où l’on se perd. En réaliser la maquette grandeur réelle dans la salle de jeu avec des panneaux de la taille d’un enfant : 1m²
- Produire des textes (légendes et histoires à afficher au centre du labyrinthe)
- Répartir les panneaux et les œuvres en volume à réaliser pour chaque classe –Certains espaces pourront abriter des jardins-.Les enfants disposent de poteaux sur des socles et de panneaux de papier de 1m². (Faire monter tous les panneaux par des adultes.)
Ils doivent représenter en taille réelle leur maquette. Ils se trouvent confrontés à un problème de vision. Auparavant, ils n’ en voyaient que le plan.
Une autre stratégie pour reconstituer le labyrinthe : compter les panneaux, les positionner en partant de l’entrée. Ils prennent conscience de la notion d’angle.
Le labyrinthe est testé avec un groupe d’enfants qui circulent à l’intérieur. Des aménagements ont lieu pour faciliter cette circulation et éviter la chute de panneaux.

PROLONGEMENTS

Réaliser des photographies de chaque étape du projet pour les transmettre aux autres classes afin qu’elles suivent la construction et l’avancement du projet.

TRANSPOSITION

Pour les petits, l’écoute de la légende sera peut-être trop longue. S’ils manquent d’attention l’enseignant peut alors prendre le relais des enfants pour terminer l’histoire à un autre moment. JPEG EVALUATION

Prendre conscience du rôle de chacun dans l’organisation des tâches dans le projet.
Eléments à prendre en compte : toutes les étapes du projet ne sont pas réalisées par chaque enfant. Il faut donc mettre chaque enfant en valeur dans son activité et informer la classe de l’avancement du projet très régulièrement.


Blandine Tissier Maître formateur et Directrice École maternelle Alsace Saint-Germain-en-Laye Yvelines France

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)