Pays partenaires :

accueil site > Fiches pédagogiques > Fiches pédagogiques > Ecole primaire > Dans les jardins du château d’Enghien : découverte de l’histoire

Dans les jardins du château d’Enghien : découverte de l’histoire
mercredi 18 juin 2008
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG PROJET

Découvrir, intuitivement, le plan et la conception du jardin, à partir de la lecture des traces du passé ; le replacer dans son contexte historique.

OBJECTIFS
- exprimer une émotion ressentie face à une œuvre, une musique, une situation particulière.
- lire une trace du passé.

COMPÉTENCES

Education artistique :
- utiliser un répertoire de vocabulaire sensoriel, auditif, visuel, gustatif, tactile et kinesthésique.
- déduire de ses perceptions une loi, des règles, des conclusions.
- décrire ses sensations.

JPEG

Histoire :
- Interpréter et comparer des sources historiques.
- Caractériser le mode de vie des gens à une époque déterminée.
- Identifier des interactions homme/espace.

MATÉRIEL

- Plan du jardin et éventuellement plan ou gravure anciens
- Crayons, feuilles.

OEUVRE LIÉE

Le parc du Château d’Enghien, Belgique

DEROULEMENT DE LA SEQUENCE

Action menée en partenariat avec le centre d’initiation à l’environnement, service établi dans le Parc d’Enghien, de manière à établir un partenariat de réciprocité entre le pédagogue et le guide animateur spécialisé. Chaque partenaire met ses compétences spécifiques au service d’une intégration optimale, dans la vie de la classe, des compétences et des notions abordées par les élèves lors des animations.
Des groupes de quatre à cinq enfants parcourent le parc le plus rapidement possible, sans plan, avec pour consigne d’aller à la rencontre des lieux qui leur semblent importants.
Lors de ce parcours, ils ont quatre tâches à réaliser :
- dresser le plan, la carte du parcours effectué (en mots, en croquis…)
- identifier et nommer aussi précisément que possible chaque lieu ;
- évoquer, par des mots, les émotions liées à chaque lieu ;
- conserver une trace matérielle (objet, dessin, …) en rapport direct avec l’émotion liée au lieu.
Une mise en commun a ensuite lieu : chaque groupe évoque, grâce aux traces conservées, la manière dont les choses ont été vécues. : les groupes ont intuitivement suivi les mêmes axes, se sont arrêtés dans les mêmes lieux, ont vécu des sensations proches. Cela permet de mettre en évidence le fait qu’un jardin, un parc est conçu dans une perspective déterminée, avec l’objectif de faire vivre certaines émotions au promeneur.
Le groupe se dirige vers une partie du parc très typée historiquement ( le "Jardin des Fleurs" ou le "Pavillon des étoiles" .
Il se promène librement et se positionne à l’endroit idéal pour l’admirer. Chaque enfant reçoit un plan sommaire (et éventuellement une gravure ancienne si des éléments ne s’y trouvent plus) de l’endroit. Il y indique sa position. A partir de là, il décrit ce qu’il voit. En fonction du lieu choisi, il mettra en évidence, par exemple :
- l’aspect clos ou ouvert
- la présence d’eau au centre ou à l’extérieur
- la symétrie
- …
- et surtout, la place occupée par celui qui admire le lieu. Grâce à cela, « l’esprit » d’une époque historique est mis en évidence et en lien avec les connaissances préalables des enfants.

PROLONGEMENTS

- Établir un lien avec la géographie et les mathématiques.
- Visiter d’autres types de jardins (jardins contemporains, à l’anglaise, …)


Véronique Persoons, Anne Lisart. Haute Ecole roi Baudouin, Braine-le-Comte, Belgique

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)