Pays partenaires :

accueil site > Archives > International > GRUNDTVIG > Langages du végétal en Europe > Histoires de végétal > Le chêne de l’Union, de la ville Roman

Le chêne de l’Union, de la ville Roman
samedi 5 juillet 2014
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 211.1 ko

En Roumanie, il est devenu une tradition de planter un chêne pour marquer des divers moments importants de la vie sociale.
Cela s’est produit aussi dans divers endroits du pays à l’occasion de l’Union des Principautés Roumaines (La Moldavie, avec la capitale à Iasi et La Valachie, avec la capitale à Bucarest) en 1859 ; la conquête, et la proclamation de l’indépendance en 1877-1878 ; ou, la Grande Union de 1918.

JPEG - 484.7 ko

Un tel beau chêne, qui marque l’Union de la Moldavie et de la Valachie en 1859 et la fondation de l’Etat moderne roumain, se trouve dans la ville Roman (45 km au nord de Bacau).

À Roman, il y avait un centre syndicaliste fort, situé dans la maison de l’enseignant Ioan Ştefănescu, - aussi appelé « Le Roumain ». Au cours de l’Union, en 1859, en mémoire de ce grand événement, devant sa maison on a planté un gland, à partir de laquelle a grandi le chêne puissant d’aujourd’hui, qui a fêté déjà 154 années. Ce chêne, situé dans le centre de la ville Roman, rappelle toujours au passant, roumain ou étrangère, au sujet de l’important événement de l’Union des Principautés de Moldavie et de Valachie, en 1859.


Prof. Ioan Mitrea

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)