Pays partenaires :

accueil site > A JETER > LEONARDO DA VINCI > > Mobilité à Tahiti Impressions polynésiennes

Mobilité à Tahiti Impressions polynésiennes
Saturday 26 May 2012
Version imprimable de cet article Printable version

Impressions polynésiennes

Lorsque je mis les pieds sur l’île. est-ce la fatigue du voyage, la nuit tropicale, la moiteur de l’air, le parfum envoûtant , la beauté des colliers de tiaré, le bruit et les chants qu’accompagnent la musique des ukulélés, les couleurs flamboyantes des robes des vahinés, l’ accueil parfumé et joyeux qui transporte le voyageur dès son arrivée à l’aéroport de Tahiti comme dans aucune autre partie du monde que des sensations contradictoires de douceur de torpeur ainsi qu’une impression de force m’envahirent …

C’est encore un monde qui survit partagé entre modernisme et tradition où la beauté, la gentillesse le naturel des tahitiens surprend le popaa qui débarque où le mélange des populations apparaît actuellement évident et sans heurt, un équilibre que l’on serait heureux de retrouver dans d’autres coins du monde…

Ces îles à la fois si différentes, réparties sur un territoire aussi grand que l’Europe partagent en commun des qualités particulières : la richesse d’une végétation luxuriante et colorée qui envahit les riches propriétés, habille et recouvre le faré le plus vétuste, offrent des jardins paradisiaques où poussent l’hibiscus, le bougainvillier, le tiaré, le frangipanier, le pandanus, le citronnier, le taro, le pamplemoussier, le bananier, le papayer, le vanillier, le manguier et le cocotier : l’arbre à tout faire . Il fournit la noix de coco fraîche, l’eau de coco une boisson appréciée, l’huile de coprah, l’huile de monoï mélangée à certaines plantes aromatiques, avec la coque on fabrique des récipients, la palme de cocotier sert pour les costumes des danseurs et aussi pour couvrir le toit des maisons, le bois pour construire des meubles et réaliser des sculptures….

Faire le tour d’une île polynésienne, c’est traverser un magnifique jardin. C’est une explosion de formes, de couleurs et de parfums qui émerveillent le visiteur.

Autre jardin qui entoure les nombreuses îles : les lagons, précieux réservoirs de nourriture, qui abritent de nombreuses variétés de poissons, coquillages, crustacés, coraux et algues. Ce jardin sous- marin est aussi spectaculaire et riche en couleurs que les jardins terrestres et presque aussi facile à observer.

N’’oublions pas pour finir de parer la belle vahiné, les fleurs pour la chevelure et les perles noires à la gamme infinie pour le corps.

Mais alors aucun défaut, pour moduler mes impressions, dans ces îles paradisiaques ?

Je regrette mais il y a le nono, à peine visible qui se fait un plaisir de vous mordre en particulier au coucher du soleil lorsque vous êtes en pleine contemplation car l’aurore et le crépuscule font parties des moments d’extase que tout un chacun peut partager. Il est peut-être là pour rappeler au popaa qu’il faudra rentrer…..

« En attendant ton retour, écoute vivre, écoute respirer l’île que tu as tant aimée, écoute.. » Louise Peltzer


Annick Le Caro

Comments
    There are no comments

pre-moderation

This forum is moderated beforehand: your contribution will only appear after being validated by a site administrator.

Any message or comment?
  • (To create paragraphs, you simply leave blank lines.)

Who are you? (optional)