Pays partenaires :

accueil site > Archives > International > GRUNDTVIG > Langages du végétal en Europe > Histoires de végétal

Histoires de végétal

  • Langages du végétal à la Maison de l’Europe de Saint-Germain-en-Laye

    26 septembre 2014

    Bucovine mars 2013 {JPEG}
    L’association Paysage et patrimoine présente son projet Langages du végétal en Europe à la Maison de l’Europe de Saint-Germain-en-Laye, dans le cadre d’une journée de formation des responsables d’association sur le thème Déclic Mobilité, le 18 juin 2014.
    Après une présentation des différents Centres d’Information Europe Direct représentés dans la réunion et de leur rôle dans la recherche de partenariats européens, menée par le représentant du Centre International d’Enseignement à Distance de Versailles, la Maison de l’Europe des Yvelines donne la parole à Aline Rutily, développeuse nationale de mobilité Erasmus+.

  • Brad

    25 août 2014
    JPEG - 144.7 ko

    D’une perspective historique, le lexème brad - sapin - se retrouve depuis les temps les plus anciens dans le nom de plusieurs localités de Transylvanie : Brad, Brădet, Brazi, Răşinari. L’église de Brădet date du règne de Mircea cel Bătrân. Le nom brad a une large expansion en Roumanie, due au vaste territoire couvert de forêts de sapins des montagnes des Carpates.
    Dans le folklore et dans la littérature populaire, des significations, des histoires et des légendes sont liées au sapin : sa jeunesse immortelle, sa grandeur, sa richesse, sa vitalité et son caractère protecteur entrent ainsi dans le mythe.

  • Les plantes miraculeuses dans la mythologie roumaine

    24 août 2014

    L’un des moyens d’accéder à un « code divin initiatique » est de posséder des plantes miraculeuses, comme l’herbe de la résurrection , ou l’herbe des fauves qui permet de comprendre la langue de toutes les bêtes, des oiseaux et des fleurs. L’une de ces plantes miraculeuses serait la fougère, ou encore la belladone qui donne accès à une élévation de l’esprit.

  • Le chêne, chez les Roumains

    5 juillet 2014
    JPEG - 250.4 ko

    Dans différentes parties de la Roumanie il y a des légendes qui parlent de la tradition millénaire des relations entre l’homme et la forêt, entre l’homme et le chêne, quipour sa taille et sa longévité est considéré comme le roi de la forêt. Partout on a des arbres séculaires qui rappellent certains événements historiques,des personnalités, des histoires mémorables…

  • Le chêne de Borzeşti

    5 juillet 2014
    JPEG - 105.5 ko

    Une des légendes les plus populaires roumaines est celle du chêne de la ville de Borzeşti, Département de Bacău. Dans son enfance, passée en grande partie à Borzeşti, Etienne le Grand, le grand voïvode avenir de la Moldavie (1457-1504), organisait des jeux avec les enfants du village, le plus souvent, des combats entre deux groupes de Moldaves, dirigés par l’enfant Etienne, et les Tartares, dirigés par son meilleur ami, Gheorghiţă.

  • Le chêne de l’Union, de la ville Roman

    5 juillet 2014
    JPEG - 211.1 ko

    En Roumanie, il est devenu une tradition de planter un chêne pour marquer des divers moments importants de la vie sociale.
    Cela s’est produit aussi dans divers endroits du pays à l’occasion de l’Union des Principautés Roumaines (La Moldavie, avec la capitale à Iasi et La Valachie, avec la capitale à Bucarest) en 1859 ; la conquête, et la proclamation de l’indépendance en 1877-1878 ; ou, la Grande Union de 1918.

  • Les Jardins d’azulejos du Palais d’ Estoi

    4 juillet 2014
  • Le Sirop de Liège

    3 juillet 2014
    JPEG - 133.6 ko

    Le langage du végétal passe aussi par la découverte de recettes traditionnelles, avec des poires et des pommes de notre pays, la Belgique

  • Narcisse en Lunigiana

    11 avril 2014
    JPEG - 145.7 ko

    Un coin de terre s’étend en Emilia-Toscana-Liguria ; c’est la Lunigiana, magnifique terroir riche d’histoire et de traditions, qui tire son nom de la lune. Les itinéraires médiévaux de la route Francigena la traversent en suivant le cours du fleuve Magra. Parsemées dans cette ravissante vallée à la végétation luxuriante, on trouve à chaque pas les vestiges d’une ancienne civilisation : les silhouettes austères d’innombrables châteaux, la plupart ramenant à la noble famille Malaspina del Ramo fiorito (Malépine au branche fleuri, un nom qui est un programme !), d’anciennes murailles renfermant des bourg médiévaux, des forteresses, des églises romanes ; les statues stèles, idoles en pierre-guerriers et femmes aux traits puissants-érigés à l’orée de routes et pâturages, qui remontent à 2000 ans avant JC sont les témoins mystérieux de cette antique civilisation.

  • Carnet de route en Europe

    5 avril 2014
    JPEG - 171.8 ko

    Les apprenants de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles qui ont participé aux mobilités sont en reconversion professionnelle pendant 2 années. Ils souhaitent devenir des paysagistes/concepteurs de jardins ; nous leurs apprenons donc à utiliser de nouveaux outils. Le Carnet de route en fait partie.

1 2 3 |>