Pays partenaires :

accueil site > Mobilités Erasmus+ > Calendrier > 2008 > 15/21 septembre 2008 Une exposition internationale "Cultivons notre jardin (...)

15/21 septembre 2008 Une exposition internationale "Cultivons notre jardin en Europe"
mardi 20 janvier 2009
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur une idée d’Aline Rutily, conceptrice du projet « Le jardin, monument vivant. Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe », les différents partenaires ont présenté, chacun dans son pays, une exposition sur le thème commun « Cultivons notre jardin en Europe ».

L’exposition a eu lieu simultanément
- en Belgique (Fédération de l’Enseignement catholique),
- en Espagne (Centre de formation des Enseignants de Motril)
- en France (Hôtel de Ville de Saint Germain en Laye)
- en Grèce (École maternelle de Voula)
- en Italie (Villes de Castiglione del Lago et de Ravenna)
- au Portugal (Lycée Joao de Deus de Faro)
- en Roumanie (Rectorat de Bacau)



Saint-Germain-en-Laye, France, 15-21 septembre 2008

Du 15 au 21 septembre, à l’Hôtel de Ville de Saint Germain en Laye, l’Association Paysage et patrimoine sans frontière FR a présenté les « Carnets de jardin » de 19 plasticiens photographes, architectes, paysagistes, scientifiques italiens, belges et français :

Marie France Bonmariage BE, Roberte Capillon FR, Annie Dancette FR, Marcel Delory FR, Claudine et Michel Guillemin FR, Dominique Lannoy BE, Anick Le Caro FR, Claude Legrand FR, Pascale Lorea BE, Miene Mathon FR Mario Morellini IT, Laurent Neu BE, Simona Pimpinelli IT, Nathalie Redon et ses élèves FR, Ilaria Rossi Doria IT, Laurence Sidersky, Michèle Thibert FR, Véronique Vannier FR.

Ces formations ont permis aux participants de réaliser des « carnets de jardin », emblème du projet de formation, par l’articulation des langages qu’il implique, au carrefour des sciences, de l’histoire de l’art, de l’écriture verbale et plastique. Une exposition virtuelle de "carnets de jardin" réalisés par les stagiaires des cours de formation, est en ligne sur ce site web. L’ensemble de ces carnets réels et virtuels, illustre le dialogue interculturel qui s’instaure dans les formations européennes coordonnées par l’association française.

Ilaria Rossi Doria IT Projet de jardin pour Chaumont sur Loire {JPEG} Mario Morellini IT Herbier d'arbre {JPEG} Dominique Lannoy BE Carnet de Belgique {JPEG}
Laurence Sidersky FR Carnet de Versailles {PNG} Claude Legrand et Nathalie Redon FR : Hommage à Magritte 2008 ; Installation {JPEG} JPEG
Roberte Capillon, FR : Impression de jardin, Installation {JPEG} Roberte Capillon, FR : Le regard et la main, Installation {JPEG}         Bernard Capillon, FR : Le Jardirouge, Installation {JPEG}
Annie Dancette, FR : Evocations sensorielles, Installation {JPEG} Vue de l'exposition.Photographies de Marcel Delory FR, dessins de Laurent Nemeghaire BE, Installation de Roberte Capillon FR. {JPEG} Claudine et Michel Guillemin, FR : techniques mixtes sur papier {JPEG}
Dominique Lannoy, BE : techniques mixtes {JPEG} Annick Le Caro, FR : A travers les jardins d'Italie ; cristal synthétique {JPEG}         Pascale Lorea, BE : Sans titre ; acrylique sur papier {JPEG}
Miene Mathon, FR ; peintures huile, encre, dessin sur papier {JPEG} Laurent Nemeghaire, BE ; Carnets d'Italie ; crayon sur papier {JPEG} Les élèves de la classe de Nathalie Redon, FR, avec l'intervention d'Aline Rutily plasticienne : Carnets de jardin {JPEG}
Michèle Thibert, FR : La Scuarzola 2008 ; Peinture acrylique {JPEG} Véronique Vannier, FR : Double vue ; photographies argentiques {JPEG}     Marcel Delory ; Carmen de los Martires - Grenade {JPEG}


Ravenna, Italie, Le figure raccontano meraviglie.

JPEG L’Art, l’Histoire, le Musée, 10 années de recherche et d’expérimentation didactiques à « Tessellae ».

L’exposition du Centre pour la Recherche et l’Expérimentation « Tessellae » présente le travail mené à Ravenna, une ville d’art à l’histoire très ancienne, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité, et riche d’un splendide testament du passé qui s’articule avec les événements du présent.
L’accent est mis sur l’opportunité unique d’offrir, dans le contexte de la didactique du patrimoine culturel, un authentique parcours d’étude dans le lieu même où se sont déroulés les évènements historiques. Le Centre pour la Recherche et l’Expérimentation "Tessellae" est, en effet, situé à l’intérieur du domaine de San Vitale, que gère le Service Instruction et Enfance de la Commune de Ravenna, dans une collaboration avec la « Superintendance pour le Patrimoine Architectural et le Paysage » de Ravenne, consacrée depuis plus de dix ans à la formation des enseignants et à la réalisation de modules de recherche pour les étudiants.

- Pratiques liées à la valeur historico-artistique de la mosaïque ravennate, de l’archéologie, de la nécropole de Classe, des stèles et des collections exposées au Musée National. Il s’agit également de travailler la mosaïque hors les murs de Ravenna : un groupe d’étudiants du cours de mosaïque de l’Académie des Beaux Arts de Ravenna a été invité à réaliser une mosaïque pariétale de grande dimension, en utilisant les Émaux de Briare- un verre de haute qualité. L’oeuvre, qui est située à l’intérieur du Jardin des Tarots à Capalbio, ouvre la voie à une précieuse collaboration dans le domaine du thème “Art et jardins� ?.

- Élaboration de projets de didactique du patrimoine à l’échelle locale, nationale et européenne, centrés sur l’ouverture et sur les échanges d’apprenants, dans le but de promouvoir l’articulation sur le terrain des apprentissages théoriques et pratiques du patrimoine : le thème des jardins est l’occasion d’un parcours culturel des cloîtres du Musée National à la lecture d’un chapiteau byzantin avec feuilles d’acanthe, de l’observation des œuvres d’art à la lecture de textes décrivant le jardin comme paradis et miroir de l’âme, et de mettre en œuvre des ateliers de pratique artistique de construction de jardins.

Ravenna, berceau de la mosaïque antique, au carrefour des civilisations de l’Orient et de l’Occident et pionnière dans le domaine des projets didactiques européens, constitue un "chantier ouvert" pour poser les lignes d’une pédagogie du patrimoine réellement adaptée à toutes les exigences d’une école répondant aux objectifs de Lisbonne, fondée sur l’ouverture interculturelle et sur la construction d’un socle européen de compétences et de connaissances liées au patrimoine.

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG


Bruxelles, Belgique, 16-18 octobre 2008

Du 16 au 18 octobre à Bruxelles en Belgique, la Fédération de l’Enseignement catholique accueille une exposition réalisée à partir des classes de son Secteur « Arts appliqués ». Ces locaux reçoivent au même moment un stage national de formation destiné à toutes les écoles d’art de la Fédération l’Enseignement catholique.

Pour cette exposition, Véronique Petit, responsable de ce secteur, mutualise, depuis le mois de février, les projets nés des 32 réunions de dissémination qu’elle a organisées dans ces écoles, à partir des outils pédagogiques du projet. Les images présentées ici illustrent le travail d’ un groupe d’élèves âgés de 14 à18 ans de l’Institut d’enseignement des Arts, des Techniques, des sciences et Artisanats de Namur. Les réalisations ont également fait l’objet de prises de vue en studio, pour être présentées dans deux expositions, l’une sur le site de la FESeC et l’autre, sur le site du projet européen.

IATA Namur BE {JPEG} IATA Namur BE {JPEG} Feuille de papier 1 {JPEG}
IATA Namur BE {JPEG} Feuille de papier 2 {JPEG} Puzzle 3 {JPEG}
Ma terre 1 {JPEG} No Futur 1 {JPEG} No Futur 2 {JPEG}
No Futur 3 {JPEG} Papier de feuille 2 {JPEG} JPEG


Motril, Espagne, du 1er octobre au 30 novembre 2008

Du 1er octobre au 30 novembre 2008, l’exposition PATRIMONIO Y JARDINES se tient au Centre d’Éducation des professeurs à Motril en Espagne, en partenariat avec le Centre d’Éducation des Adultes de Maracena Granada.
L’exposition fait suite aux cours de formation des professeurs organisée par le Centre d’Éducation des Professeurs et coordonnée par José Miguel Fernandez, avec le concours de Manuel Ruiz Ruiz (Gabinete Pedagógico de Bellas Artes), d’ Antonio Lorenzo Moreno (Ayuntamiento de Motril), de Paco Bacas Bacas (Lycée Julio Rodríguez de Motril) et de Juan José Ayala Carbonero (Centre d’Éducation des Professeurs de Motril).

Cette formation s’appuie sur :
- le potentiel éducatif des jardins, qui font partie du patrimoine local du Costa Granadina.
- la mise en valeur de ce patrimoine par des parcours à travers différents types de jardins, des jardins historiques comme le jardin Nazarí de Vélez Benaudalla aux jardins contemporain, comme le Parc des peuples des Amériques de Motril.
- la « lecture » de ce patrimoine culturel et environnemental,
- la sensibilisation des enseignants, des élèves et adultes, aux questions environnementales et à la nécessité d’agir pour la sauvegarde et la conservation du patrimoine,
- la présentation des outils et matériels pédagogiques développés dans le projet « Le jardin, monument vivant. Pédagogie du patrimoine des jardins en Europe » pour les enseignants, sous la forme de fiches pédagogiques, de sitothèque, et carnets de jardins à travailler avec les enseignants, les adultes et les élèves dans les classes.

36 enseignants suivent cette formation théorique et pratique, qui se déroule en deux thèmes complémentaires :
- « Nous connaissons notre Patrimoine » Les contenus de ce cours sont centrés sur l’ histoire, le passé, les démarches d’appropriation du patrimoine des jardins de Motril (jardin Nazarí de Vélez Benaudalla, Parc des peuples des Amériques , jardin de la Maison des Battes), avec le concours du Cabinet pédagogique des Beaux Arts de Grenade.
- « Itinéraires de l’environnement comme une ressource éducative ». Ce cours réalisé avec le concours des services municipaux (espaces verts, pépinière municipale) a pour objectif la mise en place d’une pédagogie de sensibilisation à l’environnement.

À la suite de cette formation, les enseignants mettent en place différents modules d’enseignement à partir de parcours didactiques à travers ces jardins. L’exposition PATRIMONIO Y JARDINES présente ce travail à travers des documents photographiques et textes réalisés par environ 250 apprenants :
- Dans 5 écoles primaires, à Motril (Los lamos, Pablo Ruiz Picasso, Reina Fabiola, Virgen de la Cabeza) et à Gualchos (Sierra de Lújar), en particulier les activités organisées, et développées conjointement entre les enseignants et les étudiants du CEIP Virgen de la Cabeza (Motril) et le CPR Sierra de Lújar (Gualchos). Un double itinéraire, très bénéfique, s’est construit entre l’univers citadin de l’école de Motril et l’environnement rural des élèves de l’école primaire de Gualchos.
- Dans des établissements d’enseignement secondaire de Motril : les lycées Julio Rodriguez et Francisco Javier de Burgos. Les élèves de classes terminales élaborent des dossiers sur le Patrimoine historique et artistique de l’Andalousie dans le Jardin Nazari.

Voir l’article de presse

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG


Castiglione del Lago, Italie, 24-25 octobre 2008 : L’exposition des écoles du lac Trasimène

L’évènement s’est articulé en deux journées d’exposition des travaux réalisés par les écoles du Trasimène, un congrès et un spectacle théâtral en plein air. L’exposition installée à l’intérieur des prestigieux salons du Palais de la Corgna, siège de l’administration Communale, met en relief les travaux réalisés par une vingtaine d’écoles maternelles, primaires et secondaires de premier degré du territoire du Lac.

Un bel exemple de coopération internationale au sein du projet : l’intervention française dans la formation des enseignants italiens a permis aux enseignants italiens des villes d’Asti, d’Umbertide, de Castiglione del Lago, de Paciano, de Città della Pieve, d’Ischia, de Perugia… de bénéficier d’actions de formation : conférences, ateliers, animations pédagogiques .

L’une de ces formations a conduit les enseignants à voir « l’ aeropittura » du peintre futuriste Dottori exposée à Castiglione del Lago avec un regard contemporain influencé par les œuvres de l’artiste Aline Rutily : des « Tapis-Jardins », installations au sol sur le thème du paysage (Voir les oeuvres de l’artiste dans la rubrique « Sitothèque »). Les enseignants de ces écoles des bords du Lac Trasimène ont suivi, par ailleurs, les formations proposées en France, dans le cadre du projet, à Chaumont sur Loire en juillet 2008, à Versailles en septembre 2008 et à Menton en octobre 2008.

À partir d’ une « aeropittura » de Dottori, dans laquelle le lac ressemble à une feuille posée au sol, Aline Rutily propose, dès octobre 2006, aux enseignants de réaliser des feuilles géantes à installer toutes ensemble, dans un lieu choisi au bord du lac dans le cadre de l’exposition internationale « Cultivons notre jardin en Europe ». Le projet prévoit aussi la réalisation de « Carnets de jardin » pour lesquels les enseignants ont bénéficié de nombreuses formations de la part d’Aline Rutily. L’exposition rend compte de ce beau travail collaboratif.

L’exposition se déroule également à l’intérieur des salons du Palais de la Corgna, siège de l’administration Communale : elle a met en relief les travaux réalisés par une vingtaine d’écoles maternelles, primaires et secondaires de premier degré du territoire du Lac. Trois salons ont été « habillés » de panneaux illustratifs des diverses activités effectuées par les élèves des établissemnts . Les domaines de recherche et d’activités pratiques ont été développés au cours des ateliers suivants :
- La réalisation d’un jardin et d’un potager au sein des espaces en plein air des écoles impliquées.
- Des excursions naturalistes guidées (au bois du Ferretto, Isola Polvese).
- Les ateliers en classe : carnets de jardin, herbiers, installations, arbre cosmique, eau dans le mythe, jeu pédagogique (domino inspiré par les décorations végétales tirées de la représentation de la céramique antique). Pour discuter de ces arguments nous organisons durant l’après-midi du 24 Octobre une réunion officielle avec l’Assesseur régional de l’Instruction et de la Formation Maria Prodi, le Maire de Castiglione del Lago Valter Carloia et le responsable de l’Ufficio Scolastico Regionale Amilcare Bori, dont les interventions ont illustré les expériences passées et les futurs projets en relation à l’éducation et à la formation en Europe.

Dans l’évocateur cadre historique et naturel de la Forteresse médiévale de Castiglione del Lago, Lorenza Zambon de la Casa degli Alfieri de la ville d’ Asti est la protagoniste d’une originale pièce de théâtre sur le jardin : "Théâtre nature. Variations sur le jardin". L’artiste nous guide dans un parcours fait de musique et de paroles le long des espaces du Château médiéval et de l’Olivier du Palais de la Corgna. Avec son musicien, l’actrice nous fait comprendre la vaste et complexe dimension du jardin sous ses aspects mythiques (le mythe sumérien de Inanna qui met l’accent sur l’espace du jardin comme lieu de création analogue aux entrailles d’une mère), physiques (plantation et labeur) et esthétiques (la réalisation de son jardin dans la Casa degli Alfieri).

GIF - 15.9 ko
GIF - 23.9 ko
GIF - 12.8 ko
JPEG - 104.9 ko

Rectorat de Bacau, Roumanie, 1-30 septembre 2008

Du 1er au 30 septembre, le Rectorat de Bacau a accueilli les réalisations de dix établissements des premier et second degrés : des écoles primaires et un collège de Bacau exposent leur vision du jardin européen.

L’exposition relayée par des articles sur le site web du projet et sur celui du rectorat de Bacau a reçu beaucoup de visiteurs : élèves, enseignants, parents, des membres des associations de parents et de la Direction.

Elle a été très appréciée pour la qualité des réalisations et a participé au concours pour la meilleure réalisation sur le thème du jardin européen, proposé sur le site officiel du Rectorat.

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG       JPEG


Voula, Grèce, 15-30 septembre2008

Du 15 au 30 septembre l’école maternelle de Voula, près d’Athènes, accueille l’exposition « Cultivons notre jardin en Europe ». Cette exposition a été décidée le 5 mars 2008, lors de la réunion de pilotage au Centre culturel de la Municipalité de Voula, animée par Aline Rutily, coordinatrice du projet.

L’exposition organisée par Vassiliki Agagnostou, institutrice à l’école maternelle de Voula, réunit des réalisations d’élèves des écoles de Kos, dans l’île Dodecanissa, de Dilofo Varis, une ville voisine de Voula, du collège Mesagros à Aigina, une petite ile très près d’ Athènes, et de Montesson, une ville française des Yvelines partenaire de l’Association Paysage et patrimoine sans frontière. Ces réalisation dialoguent avec des œuvres réalisées par des enfants handicapés.

Le public des élèves est au nombre de 450 environ (250 pour les écoles maternelles, 50 pour les écoles élémentaires et 150 pour le collège).

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG


Faro ,Portugal, 16 septembre-20 octobre 2008

L’exposition de l’École secondaire Joao de Deus offre un très bel exemple de coopération entre les collègues pour mener à son terme l’ambitieux projet que l’équipe s’est fixé : travailler ensemble à un projet pluridisciplinaire de construction d’un jardin dans l’école. Un jardin extraordinaire, avec des parterres reproduisant le logo de l’école et un superbe bassin planté de végétaux aquatiques et habité de grenouilles !

De multiples panneaux retracent toutes les étapes de ce projet qui a créé une dynamique remarquable au sein de l’équipe pédagogique, et dans la population des élèves fiers de leur œuvre, d’autant plus qu’une plaque d’azulejos scellée au mur de l’école signale à tous ce merveilleux travail qui reçoit de nombreux visiteurs dès le plus jeune âge.

Outre les travaux de l’École secondaire Joao de Deus, l’exposition réunit de nombreuses autres réalisations des établissements avoisinants : les écoles secondaires Tomás Cabreira et Pinheiro e Rosa, les écoles primaires Afonso III, Joaquim Magalhães, José Neves Júnior et Santo António. Cette exposition concerne un nombre approximatif de 1000 élèves.

JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG JPEG
JPEG JPEG      JPEG
JPEG JPEG JPEG

Répondre à cet article