Pays partenaires :

accueil site > Archives > International > LEONARDO DA VINCI > Rencontres transnationales > 24-26 avril 2012. Papeete. Polynésie. France. Sixième rencontre (...)

24-26 avril 2012. Papeete. Polynésie. France.
Sixième rencontre transnationale du projet Leonardo da Vinci
lundi 30 avril 2012
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEGLa sixième rencontre du projet Leonardo da Vinci « Échanges de pratiques sur la formation professionnelle au paysage est organisée par l’association No Tahiti à Papeete, en Polynésie française. Son but essentiel est le suivi des activités du projet menées à Papeete par l’association polynésienne et par ses partenaires silencieux l’entreprise API Formation et le Centre des Métiers d’art de Polynésie française.





Il s’agit de faire le point sur le module pédagogique commun, la participation au site web, la traduction des résultats mis en ligne dans les langues du projet, la rencontre des participants avec l’ensemble des partenaires d’Artistes No Tahiti, les formateurs et les élèves des structures de formation. Il s’agit aussi de disséminer le projet auprès des médias. Il s’agit enfin d’expérimenter auprès des formateurs de l’équipe polynésienne le Module n°3 Créer un projet paysager : de l’observation sensible au plan et à la maquette d’un jardin de couleurs.
Les partenaires turcs et italiens absents de la réunion communiquent avec les participants par l’internet (Skype).

Aline Rutily introduit la séance par de petits rappels sur le projet : les rôles de chacun, les plannings et plans de travail, l’utilisation du site de PPSF et de sa mise à jour rapide et gratuite pour les partenaires. Le point sur la dernière réunion en Turquie à laquelle les Polynésiens n’ont pas participé in situ, les expositions sur le paysage, le carnet de route réalisé par l’équipe italienne, le travail sur le logo et le glossaire auquel se propose de participer l’association artiste no Tahiti avec la traduction en langue Polynésienne, afin de permettre le « brassage des langues ». Un atelier "maquette" est proposé aux participants à partir du module n°3.
Tous ces points font l’objet de fiches pédagogiques précises du module qui sont vidéo-projetées. L’association No Tahiti rédige 4 fiches de formation en relation avec le projet Leonardo da Vinci expérimentés avec des apprenants d’API Formation.

Présentation d’API Formation par Patricia Lo Monaco : Les différentes formations dispensées (formation de jardinier, de chef jardinier, jardins biologique), coaching, conseil, recrutement, séminaire… Les différents financeurs des formations d’API, les réponses aux appels d’offre des entreprises ou de l’état ou encore de l’assemblée de la Polynésie Française. La participation de la structure au Chantier de développement local des DOM TOM : l’insertion de publics en difficulté sous forme de contrat d’intérêt public de 6 mois à 1 an. La difficulté particulière est liée au caractère insulaire de Tahiti et donc aux déplacements sur l’ensemble de la Polynésie Française. La matinée se termine par la visite du jardin sur le toit du bâtiment d’API Formation qui sert de support pédagogique et pratique aux formations proposées. Une courte vidéo par la télévision locale est l’occasion de faire le point avec les participants sur la dissémination du projet : presse, télévision, radio…

JPEG JPEG JPEG


Présentation du Centre des Métiers d’Art de Polynésie Française par Viri Taimana

Le Centre des Métiers d’Art de Polynésie Française est financé par le gouvernement de la Polynésie Française ; ses principaux partenaires sont le ministère de la culture et de l’artisanat de Polynésie Française, le service de la culture et du patrimoine, l’institut de la communication audiovisuelle, le Musée de Tahiti et des îles, le Conservatoire artistique de la Polynésie Française, la Maison de la culture. C’est un espace qui, tout en préservant les traditions culturelles et artistiques de la Polynésie, se doit d’assurer la continuité des arts polynésiens sous toutes ses formes et de former ses apprenants aux techniques contemporaine ; il forme essentiellement des artistes et des artisans hautement qualifiés. Les apprenant sont recrutés sur épreuves (dessin, sculpture, gravure et tressage) et entretien individuel ; ils viennent de tous les horizons ; leur niveau peut varier de la 3éme, au CAP, au BEP, au BAC ou plus pour les demandeurs d’emploi. Le diplôme obtenu se déroule sur 3 ans ; c’est un certificat propre au CMA ; il est intitulé : « certificat de formation aux métiers d’art de la Polynésie ».

Nous rencontrons les enseignants et visitons les différents ateliers proposés aux élèves de 1ère , 2ème et 3ème années : ateliers de gravure sur bois et sur nacre, d’arts visuels, de sculpture sur bois. Pour obtenir leur diplôme, les apprenants doivent présenter leur travail qui sera évalué à la fois sur les techniques d’exécution et sur la création artistique. Certaines pièces peuvent être exécutées en réponse à une commande des partenaires du CMAPF (exemple un tiki de 3m pour l’assemblée de la Polynésie Française).

JPEG JPEG JPEG


Présentation du musée de Tahiti et ses Iles par la directrice Theano Jaillet : Un évènement culturel prévu le 26 avril au musée permet de réunir des représentations "significatives" de la culture polynésienne des différents archipels dans le cadre de l’exposition "Nos ancêtres de Taïwan".


Les participants sont filmés par la télévision polynésienne dans les locaux de API Formation ; ils sont également interviewés par Martine Guichard pour son émission de radio « L’agenda de Martine » et par Richard Allouch pour Les Nouvelles de Tahiti.


En conclusion :

Cette visite nous permet de prendre connaissance de la culture Polynésienne et des modes d’enseignements transposables au module de formation que nous souhaitons créer, il lie arts, connaissances botaniques, savoir faire ancestraux, techniques contemporaines, cultures et permet de créer des œuvres contemporaines et originales.

Voir l’article de presse Les Nouvelles de Tahiti.
Voir le reportage dans le journal télévisé de RFO Polynésie
Entendre l’enregistrement radio de l’Agenda de Martine sur TAUI FM
Voir le carnet de paysage réalisé par Annick Le Caro.

Association Paysage et patrimoine sans frontière Saint-Germain-en-Laye
Véronique LAULIER
Annick LE CARO
Aline RUTILY
Jean SOULIER

Association Artiste No Tahiti. Papeete.
Martine GUICHARD
Patrick GUICHARD

API Formation
Vanessa EYMARD
Patricia LO MONACO
Eric MARTINEAU

Centre des Métiers d’Arts de Tahiti. Polynésie française (personnes invitées par le Musée des Arts Premiers)
Viri TAIMANA
Jean Daniel TOKAINIUA DEVATINE
Jessy MARTIN
Fabienne PETERANO
Olson TERAIAMANO
Roger TETUIRA
Warren TENG KOAN CHUNG
Théodore HOPUU
Luce PASQUINI

Musée de Tahiti et de ses Iles
Theano JAILLET


Aline Rutily, Jean Soulier, Annick Le Caro, Association Paysage et patrimoine sans frontière Saint-Germain-en-Laye, FR.
Véronique Laulier Responsable formation continue École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles et formateur dans Association Paysage et patrimoine sans frontière Saint-Germain-en-Laye, FR.

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)